Aller au contenu
hollister vivre plus logo

La plongée sous–marine est une activité consistant à explorer les fond marins en respirant, à l’aide d’un tuyau appelé narguilé ou alors en s’équipant d’un scaphandre autonome, qui ressemble à une bouteille d’air portée par le plongeur. La personne se munit d’une combinaison isothermique, d’un masque et de palmes.

Faire de la plongée comme tous les individus même en ayant un handicap.

La plongée sous-marine est pratiquée soit dans un cadre professionnel, soit en tant que loisir et la pratique de cette discipline est tout à fait possible pour les personnes en situation de handicap !

Avant tout, la personne handicapée souhaitant pratiquer la plongée doit consulter un médecin qui déterminera les éventuelles contre-indications telles que les troubles ORL ou cardiologiques. Le médecin doit également vérifier la compatibilité des traitements avec la plongée sous-marine.

Il est important de savoir qu’un certificat médical est obligatoire pour la pratique de la plongée sous-marine. Le médecin joue un rôle très important car il doit définir tous les handicaps de la personne afin qu’aucun risque ne soit pris pour sa santé.

L’optimisation du matériel de plongée rend ce sport ou ce loisir accessible au plus grand nombre, notamment aux personnes les moins autonomes. Quant au matériel nécessaire pour la discipline handiplongée, il est le même que pour tous les plongeurs classiques : une bouteille de plongée, un gilet de stabilisation, un détendeur double avec direct-système et manomètre, une combinaison, des gants et des chaussons pour protéger du froid, sans oublier le masque et les palmes.

Pour les personnes en situation de handicap, la plongée est un bon moyen d’effectuer des mouvements parfois difficiles à effectuer hors de l’eau, grâce à la micro-pesanteur : le fait de ne pas ressentir la pesanteur de la surface de la terre. Cette pratique est donc très appréciée et permet de se sentir libre au milieu de l’eau.

Afin d’initier les personnes handicapées à l’handiplongée, la pratique en piscine est parfaite pour un entraînement intensif à la plongée sous-marine. Elle permet de s’accoutumer avec le milieu aquatique, le matériel et les signes de communication, en vue des plongées en milieu naturel.

La pratique pour les personnes à handicap majeur reste cependant dépendante des conditions matérielles et en particulier de l’aménagement des bateaux et des piscines.