Aller au contenu
hollister vivre plus logo

HANDI KARTING : Des aménagements pensés pour tous les handicaps

Le karting désigne le sport qui consiste à conduire un kart : un petit véhicule automobile à une place, sans boîte de vitesses, à châssis mais sans suspension, muni d’un essieu arrière rigide sans différentiel. Il se conduit de manière plus délicate qu’un véhicule classique : sa conduite est caractérisée par une succession de dérapages contrôlés, généralement sur une piste de karting, prévue à cet effet. Les karts peuvent développer jusqu’à plus de 40 chevaux, et pèsent à peu près 175 kg.

Cette discipline se pratique sur des circuits allant de 700 à 1 500 mètres environ et de 8 mètres de largeur en moyenne. Les circuits classiques peuvent accueillir jusqu’à 40 karts en même temps lors d’une seule course.

La pratique du kart peut s’effectuer pour le plaisir, mais également en compétition : les courses officielles sont réservées aux licenciés.
En France, nous comptons près de 8 000 personnes détenant la licence de la FFSA, répartis sur plusieurs clubs. Il est également possible de pratiquer le karting au sein de l‘UFOLEP (fédération sportive multisports), qui compte plus de 3 800 licenciés.

Ce sport regroupe plus de 500 acteurs professionnels, en comptant les constructeurs, revendeurs, préparateurs, etc…
Toujours en France, plus de 350 pistes de karting existent dans notre pays !

Les circuits de karting ont beaucoup de similitude avec les circuits automobiles et en France, tous les circuits de karting doivent être homologués par la préfecture de leur département.

La discipline du handikarting désigne la pratique du karting pour les individus présentant un handicap, pour les personnes à mobilité réduite.

La pratique du karting pour les personnes présentant un handicap, peut être effectuée par des anciens sportifs accidentés de la route qui ressentent le besoin et l’envie d’être intégrés parmi les sportifs, ou tout simplement pour le plaisir !

Ce sport peut être pratiqué par de nombreux types de handicap. La contrainte est surtout au niveau matériel : du matériel adapté est exigé mais il existe pour chaque type de handicap tel que les conducteurs amputés d’un membre inférieur, les personnes paraplégiques, tétraplégiques et les personnes atteintes de handicaps sensoriels comme les sourds ou malvoyants.
Les personnes paraplégiques pourront avoir toutes leurs commandes placées au niveau du volant et les personnes tétraplégiques verront les commandes placées du côté gauche du pilote.

Pour faire profiter de cette discipline les personnes atteintes d’un handicap important, il existe également le kart biplace. Le principe est simple: la personne en situation de handicap est installée dans un siège à côté d’un pilote qui détient la totalité des commandes. Un aménagement pratique pour profiter de la course et du plaisir qu’elle procure.