Aller au contenu

Qu’est-ce qu’un un proche aidant ?

Vous n'avez pas la permission de voir ce formulaire.

Chez Hollister, nous nous préoccupons des utilisateurs de nos produits mais pas seulement !

Grâce aux services Vivre +, des proches de nos utilisateurs se sont confiés à nous, nous ont partagé leurs craintes et leurs peurs concernant les pathologies, nous ont fait part de leurs nombreuses questions sur les produits ou encore leur besoin de soutien. Nous les écoutons, nous les accompagnons et nous voulons aller encore plus loin.

Il est indéniable que le proche aidant a une place très importante auprès de nos utilisateurs, c’est pourquoi, nous nous soucions aussi de lui.

QU’EST- CE QU’UN PROCHE AIDANT ?

Les personnes aidantes viennent en aide, à titre non professionnel, à un proche dépendant ou en situation de handicap, de manière temporaire ou définitive. Il peut s’agir d’une aide morale, logistique, de surveillance ou encore une aide aux soins apportée dans la vie quotidienne.

QUI SONT-ILS ?

En France, le nombre de personnes aidantes est estimée à 11 millions*, ce qui représente un français sur cinq. Cependant, 54%* des aidants ignorent l’être.

Tout le monde peut être amené, un jour, à un être un aidant. Il peut s’agir d’un parent pour son enfant, d’un frère pour sa sœur, d’un fils pour sa mère, une cousine, un ami, un voisin …

Pour la plupart des proches aidants, l’aide apportée à son proche est naturelle et évidente. Mais dans le cadre d’une maladie ou d’un handicap, le soutien d’un mari pour sa femme, d’une femme pour son mari, d’un parent pour son enfant peut aller bien au-delà d’une relation habituelle et avoir des conséquences non négligeables.

UN ROLE ADMIRABLE MAIS NON SANS CONSEQUENCES

Ce rôle peut être très prenant et parfois lourd à porter. En effet, il peut entrainer des conséquences à différents niveaux.

Tout d’abord, certains aidants, focalisés sur le bien-être de leur proche, en délaissent leur propre santé, physique ou morale. Notons par exemple, les gestes répétitifs qui fatiguent et peuvent entrainer des douleurs dorsales ou des tendinites. La charge émotionnelle peut être lourde à porter et le sommeil peut se trouver perturbé par les soucis et préoccupations liés à l’état de son proche. Le rôle d’aidant peut aller jusqu’à entrainer parfois des dépressions, un sentiment de solitude, d’incompréhension et parfois même de culpabilité.

La vie personnelle et sociale s’en trouve perturbée.

En effet, en s’occupant de son proche au quotidien, un aidant passe moins de temps à faire des choses pour lui-même. Il sacrifie parfois ses loisirs, ses activités personnelles, voit moins ses amis. Quand il parvient à préserver des activités, il peut culpabiliser de ne pas être auprès de son être cher. Pourtant, il est essentiel de garder du temps pour soi, pour se ressourcer, recharger ses batteries et être de nouveau plus disponible.

Mais ce n’est pas tout. Le rôle joué par le proche aidant modifie la relation entre les personnes. La dépendance et les sentiments ambivalents que cela crée impactent la vie familiale et conjugale. Il n’est pas toujours facile de trouver le juste équilibre qui permet à chacun de conserver sa liberté et qui renforce, plus qu’il ne le fragilise, l’amour à l’origine de cette relation.

La vie professionnelle est souvent affectée elle aussi par le rôle d’aidant.

  • La fatigue et l’inquiétude diminuent l’efficacité au travail.
  • Des absences répétées peuvent dégrader la relation avec ses collègues. Le choix de parler ou non de sa situation à ses collègues ou à son responsable peut engendrer des incompréhensions ou une frustration de pas pouvoir partager sa vie personnelle.
  • Le manque de temps et de disponibilité peut placer la personne dans une position délicate vis-à-vis de sa hiérarchie et rend difficile l’accès à une évolution professionnelle, voire même peut faire craindre un licenciement.

Enfin, le proche aidant est parfois dans l’obligation de réduire son activité professionnelle pour pouvoir s’occuper de la personne dépendante, et ses revenus s’en trouvent alors diminués. Des aides de l’Etat existent pour soutenir ces situations mais tous n’en ont pas connaissance.

NOUS COMPRENONS CE QUE TRAVERSENT LES PROCHES AIDANTS

Nous sommes tous potentiellement un aidant ou un futur aidant. Il nous semble essentiel de considérer l’aidant au même titre que nos utilisateurs de produits, pour cela nous avons choisi de les accompagner dans ce rôle.

Vous êtes un proche aidant ?  Rassurez-vous, il existe des aides, des astuces et des solutions pour vivre au mieux ce rôle que vous n’avez pas toujours choisi, qui fait partie de votre vie, mais qui ne vous résume pas. Ne vous oubliez pas ! En prenant soin de vous, vous prendrez mieux soin de votre proche. L’équipe Vivre + est là pour vous accompagner grâce à l’écoute téléphonique ou encore grâce aux différents outils mis à votre disposition. N’attendez plus, contactez nos conseillères Vivre+, par téléphone 0 800 47 92 67 ou par email à l’adresse suivante : vivreplushollister@hollister.com.

 

 

* Baromètre des Aidants, réalisé en 2019, par la Fondation April

Vous n'avez pas la permission de voir ce formulaire.

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.

handisport

HANDISPORT :
Le sport pour tous

Le terme handisport désigne un sport dont les règles ont été établies afin que ce sport puisse être pratiqué par des personnes ayant un handicap quel qu’il soit.

Voiture-handicape

L’accessibilité : une nécessité pour les personnes en situation de handicap

Une personne à mobilité réduite doit pouvoir accéder facilement à des lieux physiques  et à des informations au même titre que les autres. Cependant, consciemment ou inconsciemment, le respect de ces droits est quelque peu négligé.

sondes-urinaires

Tout savoir sur
les sondes urinaires

Une sonde urinaire ou sonde vésicale est un dispositif que l’on introduit dans l’urètre  jusqu’à la vessie et sert à la vidanger en cas de troubles mictionnels. L’urine vidangée peut-être versée directement dans les toilettes ou récoltée dans une poche de recueil.